Pourquoi ? Pourquoi pas ?

Cela fait des mois que je n’ai rien publié sur mon blog. J’étais occupée à faire mon examen de conscience et à me former à un nouveau métier, celui de coach professionnel et personnel. J’ai appris notamment les rouages de la motivation chez un individu. Ces rouages sont personnels et uniques.

Samedi dernier, en famille, j’ai participé à une opération de nettoyage de plage organisée par une entreprise réunionnaise, dans le cadre du World Clean Up Day.

La photo n’est pas flatteuse mais le ramassage de déchets n’est pas sensé être glamour, si ?

DSCF8451

Pendant que je fouillais le sable pour déterrer mégots, capsules, braguette (?), fiche à cheveux et autres objets non biodégradables qui ne pourraient plus servir de décorations aux châteaux de sable des enfants, je m’amusais bien en fait. Enfin, j’étais une archéologue (un de mes rêves d’enfant), déterrant des objets témoins d’une civilisation et me demandant comment chaque objet avait atterri là et pourquoi. Oui, pourquoi ? Pour braver l’autorité (on ne doit pas jeter les déchets dans la nature, donc je le fais parce que c’est moi le plus fort, c’est moi qui décide ?), pour faire comme les autres (moi aussi je brave l’autorité comme mon pote comme ça il va m’aimer, parce que j’ai besoin d’être aimé), pour faire comme les autres (tout le monde jette de toute façon, les gens sont des cochons), pour rien (j’étais juste bourré, et je ne savais plus ce que je faisais), par paresse (les poubelles ne sont pas très loin quand même)…

C’était très sympa cette matinée de ramassage de déchets car j’ai aussi rencontré des personnes pour qui notre île a de la valeur. Nous avons échangé quelques mots et cela a suffi pour que quelques-unes de nos valeurs se dévoilent : solidarité, amour de l’autre et respect de la création.

Je parlais d’examen de conscience en début de cet article : j’ai essayé beaucoup de choses ces dernières années pour avoir un comportement éco-citoyen. Il y a des choses qui ont marché, d’autres qui sont plus difficiles à mettre en place.

C’est normal : on ne peut pas être bon partout 😉

Pour ma part, j’ai introduit de nouveaux comportements tels que :

  • composter les déchets végétaux
  • recycler le carton dans des activités créatives
  • acheter des bocaux à la place des boites de conserve et les recycler
  • plus de dosettes de café mais du café en vrac moulu pour filtre permanent ou café en grains pour machine avec moulin à café.
  • moins de lait de vache en introduisant le lait d’amande
  • du savon solide à la place du gel douche

Pour ce faire, je me suis tenue informée de ce qui se proposait sur le marché et je me suis aussi appuyée sur le livre « J’arrête de surconsommer » de Marie Lefèvre et Herveline VERBEKEN.

Ce qui me motive à changer, c’est que je suis consciente que les problèmes écologiques sont réels (j’ai vécu à Paris : la pollution de l’air a un véritable impact sur la vie des gens car elle les oblige régulièrement à abandonner leurs voitures pour un mode de transport moins polluant. Et il suffit d’ouvrir les yeux quand on s’approche de la Défense pour voir le nuage gris de pollution dans le ciel). Ces problèmes écologiques sont réels et ont des impacts sur nos vies (je vis avec des personnes qui ont des allergies. Elles sont de bons détecteurs de pollution et de produits nocifs pour nous).

Ce qui me freine dans mes changements, c’est que je ne peux pas tout savoir sur tout et que je n’ai pas encore trouvé dans certains cas les produits de remplacement qui me conviennent. Ou des croyances telles que « je ne vais pas mettre à la permaculture, je ne suis même pas capable de faire pousser une tomate. », « je ne vais jamais arriver à tenir  ce changement dans le temps; donc autant ne pas commencer. » »mon mari, mes enfants, ne vont pas me suivre. Ça va compliquer les choses à la maison. Laisse tomber. »

Alors cela m’intéresse : qu’est-ce qui vous a motivé pour changer certains de vos comportements pour être plus éco-citoyen ? Et qu’est-ce qui est plus difficile pour vous?

Merci de me répondre dans les commentaires ou sur ma page Facebook.

Une boîte pour le jardinage

Une idée cadeau pour une personne qui aime le jardinage ou qui entreprend de s’y mettre : une boîte pour ranger les sachets de graine et des fiches de jardinage, des fiches sur les fruits et légumes de saison (voir les articles La ronde des fruits à la Réunion et Des légumes toute l’année, oui mais?), des petits bâtonnets à ficher au niveau des semis afin de se rappeler ce que l’on a semé.

Pour cela, j’ai utilisé une boîte à disquettes récupérée. Il faudra expliquer aux plus jeunes qu’un disquette est la grande sœur de la clé USB.

IMG_2555

 

 

Avec du papier calque décoré et différents embellissements,  voici la boîte à jardinage.

 

MOOC « Changer le monde : passons à l’action »

ESSEC Business School propose un MOOC,  une formation en ligne gratuite, pour aider à créer votre entreprise à but social ou environnemental ou à lancer un nouveau projet à visée sociale dans votre entreprise actuelle.

Sont abordés le business plan social, la construction du business model, les financements et l’impact social de l’activité.

« Changer le monde : passer à l’action », c’est par ici

MOOC Changer le monde passer à l'action

Traîneau – Boîte aux chocolats

Cette année, nous avons, une fois de plus, fabriqué des boîtes de chocolat à offrir à la famille et aux amis.

Nous avons récupéré un patron de traîneau sur internet et découpé la forme dans du carton fort (chouette, j’ai pu faire sortir de la maison des cartons conservés depuis plusieurs mois déjà). Nous avons confectionné des boites pour en faire les sièges des traîneaux et pour y mettre les chocolats.

Nous avons tout décoré avec du beau papier de Noël, des masking tape de Noël et différentes décorations. Attachés au ruban « Joyeux Noël », qui assure la fermeture des boites de chocolat, des grelots ont peaufiné nos traîneaux.

Nous avons pris beaucoup de plaisir à fabriquer ces traîneaux qui ont reçu un très bon accueil !

IMG_2260

Calendrier de l’Avent 2017

Le 2 décembre s’est tenu l’atelier Re-création à l’ASBN pour la confection d’un calendrier de l’Avent.

3 heures ont été nécessaires pour fabriquer le calendrier à partir d’une boîte vide de 12 oeufs, de sapins découpés dans du carton fort et de boites cadeaux confectionnées à partir d’emballages de gâteaux.

Les 12 alvéoles de la boîte à oeufs et les 12 boîtes au pied du sapin ont été garnis de chocolats, stickers, légendes de Noël, recettes de Noël…qui seront  à découvrir chaque jour jusqu’au 25 décembre.

 

 

 

Le village des champions à Bois-de-Nèfles Sainte Clotilde

Ce samedi 18 novembre, la Mairie annexe du Bois-de-Nèfles organise une manifestation « le village des champions ». Il y aura bien évidemment des initiations et des démonstrations sportives mais également d’autres activités, dont un atelier gratuit Re-création  et une conférence débat dans le cadre du festival AlimenTerre, un événement conçu par le CFSi et coordonné dans l’Océan Indien par l’Ong Terra Habilis Océan Indien.

Consulter le flyer joint pour plus de détail

Tryptique Village des championsv (1)

Une lanterne pour ne pas avoir peur des ténèbres d’Halloween ou tout simplement pour une jolie décoration dans la chambre

Samedi 14 octobre, l’atelier Re-création a accueilli 5 enfants et leurs mamans à la salle de réunion de la Mairie annexe du Bois-de-Nèfles.

Un moment de détente et de créativité autour de la fabrication d’une lanterne, à partir de bocaux et de papiers récupérés, et inspirée d’un tuto trouvé sur Pinterest.

Des photos de l’atelier et des créations.

 

C’est aussi l’occasion de faire connaître l’atelier aux habitants du quartier.

L’atelier Re-création sera proposé lors de la manifestation organisée par la mairie annexe du Bois-de-Nèfles, « Le village des champions », le 18 novembre 2017.

MOOC Aller plus loin avec son asso

Animafac et l’Avise lancent un MOOC (une formation gratuite en ligne ouverte à tous) afin de permettre à des porteurs de projet ou aux personnes engagées dans des associations de structurer, développer et professionnaliser leurs projets associatifs.

Le cours commence le 19 septembre . Mais vous pourrez encore vous y inscrire  jusqu’au 15 novembre. Le cours prend fin le 30 novembre.

Pour plus d’infos et pour s’inscrire, cliquez sur l’image ci-dessous :

 

MOOC Aller plus loin avec son asso

 

MOOC La SCIC, une coopérative au service des territoires

Le 18 septembre 2017, FUN (France Université Numérique) propose une formation en ligne, gratuite, ouverte à tous sur la Société Coopérative d’Intérêt Collectif (SCIC).

Pour faire court, une société coopérative d’intérêt collectif (Scic) est une société anonyme (SA), une société par actions simplifiée (SAS) ou une société à responsabilité limitée (SARL) qui associe obligatoirement autour d’un projet des acteurs salariés, des acteurs bénéficiaires (clients, usagers, riverains, fournisseurs, …) et des contributeurs (associations, collectivités, sociétés, bénévoles, etc.) pour produire des biens ou des services d’intérêt collectif au profit d’un territoire ou d’une filière d’activités.

La formation proposée par FUN a pour objet de faire découvrir cet outil innovant qu’est la SCIC : ses principes de création et de fonctionnement, le panorama des Scic existantes, leur potentiel de développement ainsi que les modalités de coopération entre collectivités locales et Scic.

Pour vous inscrire, cliquez sur l’image ci-dessous :

MOOC la SCIC une coopérative au service des territoires