Pourquoi ? Pourquoi pas ?

Cela fait des mois que je n’ai rien publié sur mon blog. J’étais occupée à faire mon examen de conscience et à me former à un nouveau métier, celui de coach professionnel et personnel. J’ai appris notamment les rouages de la motivation chez un individu. Ces rouages sont personnels et uniques.

Samedi dernier, en famille, j’ai participé à une opération de nettoyage de plage organisée par une entreprise réunionnaise, dans le cadre du World Clean Up Day.

La photo n’est pas flatteuse mais le ramassage de déchets n’est pas sensé être glamour, si ?

DSCF8451

Pendant que je fouillais le sable pour déterrer mégots, capsules, braguette (?), fiche à cheveux et autres objets non biodégradables qui ne pourraient plus servir de décorations aux châteaux de sable des enfants, je m’amusais bien en fait. Enfin, j’étais une archéologue (un de mes rêves d’enfant), déterrant des objets témoins d’une civilisation et me demandant comment chaque objet avait atterri là et pourquoi. Oui, pourquoi ? Pour braver l’autorité (on ne doit pas jeter les déchets dans la nature, donc je le fais parce que c’est moi le plus fort, c’est moi qui décide ?), pour faire comme les autres (moi aussi je brave l’autorité comme mon pote comme ça il va m’aimer, parce que j’ai besoin d’être aimé), pour faire comme les autres (tout le monde jette de toute façon, les gens sont des cochons), pour rien (j’étais juste bourré, et je ne savais plus ce que je faisais), par paresse (les poubelles ne sont pas très loin quand même)…

C’était très sympa cette matinée de ramassage de déchets car j’ai aussi rencontré des personnes pour qui notre île a de la valeur. Nous avons échangé quelques mots et cela a suffi pour que quelques-unes de nos valeurs se dévoilent : solidarité, amour de l’autre et respect de la création.

Je parlais d’examen de conscience en début de cet article : j’ai essayé beaucoup de choses ces dernières années pour avoir un comportement éco-citoyen. Il y a des choses qui ont marché, d’autres qui sont plus difficiles à mettre en place.

C’est normal : on ne peut pas être bon partout 😉

Pour ma part, j’ai introduit de nouveaux comportements tels que :

  • composter les déchets végétaux
  • recycler le carton dans des activités créatives
  • acheter des bocaux à la place des boites de conserve et les recycler
  • plus de dosettes de café mais du café en vrac moulu pour filtre permanent ou café en grains pour machine avec moulin à café.
  • moins de lait de vache en introduisant le lait d’amande
  • du savon solide à la place du gel douche

Pour ce faire, je me suis tenue informée de ce qui se proposait sur le marché et je me suis aussi appuyée sur le livre « J’arrête de surconsommer » de Marie Lefèvre et Herveline VERBEKEN.

Ce qui me motive à changer, c’est que je suis consciente que les problèmes écologiques sont réels (j’ai vécu à Paris : la pollution de l’air a un véritable impact sur la vie des gens car elle les oblige régulièrement à abandonner leurs voitures pour un mode de transport moins polluant. Et il suffit d’ouvrir les yeux quand on s’approche de la Défense pour voir le nuage gris de pollution dans le ciel). Ces problèmes écologiques sont réels et ont des impacts sur nos vies (je vis avec des personnes qui ont des allergies. Elles sont de bons détecteurs de pollution et de produits nocifs pour nous).

Ce qui me freine dans mes changements, c’est que je ne peux pas tout savoir sur tout et que je n’ai pas encore trouvé dans certains cas les produits de remplacement qui me conviennent. Ou des croyances telles que « je ne vais pas mettre à la permaculture, je ne suis même pas capable de faire pousser une tomate. », « je ne vais jamais arriver à tenir  ce changement dans le temps; donc autant ne pas commencer. » »mon mari, mes enfants, ne vont pas me suivre. Ça va compliquer les choses à la maison. Laisse tomber. »

Alors cela m’intéresse : qu’est-ce qui vous a motivé pour changer certains de vos comportements pour être plus éco-citoyen ? Et qu’est-ce qui est plus difficile pour vous?

Merci de me répondre dans les commentaires ou sur ma page Facebook.

Le village des champions à Bois-de-Nèfles Sainte Clotilde

Ce samedi 18 novembre, la Mairie annexe du Bois-de-Nèfles organise une manifestation « le village des champions ». Il y aura bien évidemment des initiations et des démonstrations sportives mais également d’autres activités, dont un atelier gratuit Re-création  et une conférence débat dans le cadre du festival AlimenTerre, un événement conçu par le CFSi et coordonné dans l’Océan Indien par l’Ong Terra Habilis Océan Indien.

Consulter le flyer joint pour plus de détail

Tryptique Village des championsv (1)

Prochain atelier Re-création le 9 septembre 2017

Le 19 août, j’ai animé un premier atelier Re-création autour d’un calendrier scolaire. Un second atelier sur le même projet est proposé de nouveau le samedi 9 septembre à la Mairie Annexe du Bois-de-Nèfles. Passez le message.

Photos du projet proposé :

 

Le calendrier pourra servir de mini-album scolaire pour noter les moments importants de cette nouvelle année.

Photos de la réalisation d’un participante de l’atelier du 19 août 2017.

 

Une réussite pour notre atelier Re-création proposé lors de la fête des mères du quartier

Samedi 27 mai, lors de la participation de l’ASBN à la manifestation de la fête des mères organisée par la Mairie Annexe du Bois-de-Nèfles Sainte Clotilde, Laurence et moi avons animé un atelier Re-création.

Les enfants ont collé, embossé, tamponné des chutes de papier récupérées pour les transformer en marque-pages à offrir en cadeaux à leurs mamans.

IMG_0465

Des mamans et des enfants ont pu aussi réalisé des blocs notes à partir de cartons d’emballages et d’anciens magazines.

 

 

Un nouvel atelier Re-création : arbre à bijoux

Ce mercredi 3 mai s’est tenu notre second atelier Re-création à l’ASBN. Deux nouvelles personnes se sont jointes à nous.

Nous avons eu un bon moment d’échanges sur ce que nous pourrions créer ensemble, notamment pour la Fête des mères qui se profile à l’horizon.

Voici donc les nouveaux carnets créés ce jour-là.

IMG_0155.JPG

Nous avons aussi commencé pour certaines à fabriquer des arbres à bijoux, à partir de rouleaux et de décorations récupérées.

A bientôt pour les photos des arbres à bijoux quand ils seront terminés.

Nous vous donnons aussi rendez-vous le samedi 27 mai dans la Mairie Annexe du Bois-de-Néfles Sainte Clotilde où nous exposerons nos créations et où nous proposerons un atelier gratuit Re-création. Il y aura aussi beaucoup d’autres exposants qui vont nous aider à passer une merveilleuse veille de fête des Mères.

 

 

Des cartes de vœux en partage

L’ASBN (Association de Solidarité du Bois-de-Nèfles) organise sur le quartier de Bois-de-Nèfles Sainte Clotilde des collectes et distributions de denrées alimentaires pour les familles nécessiteuses. Jeune association de quartier, elle essaie de diversifier les activités proposées à ses bénéficiaires.

Ainsi en 2016, une sortie à la plage a été proposée aux familles.

Une avocate a également proposé ses services gratuitement aux bénéficiaires de l’association.

L’année s’est terminée par un goûter – spectacle pour les enfants et réalisés par certains d’entre eux.

Pour pouvoir réaliser ces activités, l’association reçoit des dons, des subventions et organise un dîner dansant annuel.

En cette fin d’année, nous avons aussi créé des cartes de vœux qui ont été vendues au bénéfice de l’association.

Ces cartes ont été réalisées notamment avec du papier de très bonne qualité récupéré auprès d’une imprimerie.

Bourse d’échange

Quand on parle de recyclage autour de soi, ou de récupération et, si en plus, cela se rapporte à un projet scolaire ou associatif, cela suscite finalement de l’intérêt et de la collaboration. C’est juste magnifique !

C’est comme cela que j’ai commencé à échanger avec mes collègues sur la question. Finalement, même le projet scolaire terminé, nous avons souhaité continuer à échanger des choses entre nous.

bourse-dechange

Au bureau, nous avons donc mis en place une bourse d’échange. Elle n’est pas aussi régulière que nous le souhaiterions car cela dépend de notre activité, mais c’est une pratique qui est en train de s’implanter.

On nomme cette action « bourse d’échange » mais ce n’est pas du troc. Ceux qui n’ont plus besoin de quelque chose chez eux l’apportent et le déposent, et ne prennent pas forcément quelque chose en échange. Ceux qui n’ont rien apporté  peuvent trouver un objet dont ils ont besoin.

Le but est de faire « circuler »les objets entre nous au lieu de les jeter à la poubelle.

Finalement, on découvre que des collègues récupèrent des bouteilles en plastique par exemple, pour d’autres personnes extérieures au bureau . Le cercle de la bourse d’échange s’élargit donc. Et nous trouvons des « débouchés » pour des objets que nous aurions pu juste jeter à la poubelle.

 

Collecte de piles

Le 9 septembre 2016, le Cluster Green organisait une action pour favoriser le Recyclage des Piles. Il proposait différentes modalités et des outils gratuits de communication. Dans le cadre d’une action de sensibilisation au bureau, nous avons commandé des boites et des affiches.

Malheureusement, nous n’avons pas pu mené cette action le jour J du 9 septembre pour des raisons de disponibilité.

Mais une de nos collègues nous a alors informé que l’école de sa fille, comme 10 autres écoles sur Saint Denis, menait une action de collecte de piles sur le mois.

Nous avons donc décidé d’y participer et de donner ainsi la possibilité à un plus grand nombre de collègues de collaborer.

img_7497

 

Ci-contre, une photo de notre première collecte de piles.