MOOC Aller plus loin avec son asso

Animafac et l’Avise lancent un MOOC (une formation gratuite en ligne ouverte à tous) afin de permettre à des porteurs de projet ou aux personnes engagées dans des associations de structurer, développer et professionnaliser leurs projets associatifs.

Le cours commence le 19 septembre . Mais vous pourrez encore vous y inscrire  jusqu’au 15 novembre. Le cours prend fin le 30 novembre.

Pour plus d’infos et pour s’inscrire, cliquez sur l’image ci-dessous :

 

MOOC Aller plus loin avec son asso

 

MOOC La SCIC, une coopérative au service des territoires

Le 18 septembre 2017, FUN (France Université Numérique) propose une formation en ligne, gratuite, ouverte à tous sur la Société Coopérative d’Intérêt Collectif (SCIC).

Pour faire court, une société coopérative d’intérêt collectif (Scic) est une société anonyme (SA), une société par actions simplifiée (SAS) ou une société à responsabilité limitée (SARL) qui associe obligatoirement autour d’un projet des acteurs salariés, des acteurs bénéficiaires (clients, usagers, riverains, fournisseurs, …) et des contributeurs (associations, collectivités, sociétés, bénévoles, etc.) pour produire des biens ou des services d’intérêt collectif au profit d’un territoire ou d’une filière d’activités.

La formation proposée par FUN a pour objet de faire découvrir cet outil innovant qu’est la SCIC : ses principes de création et de fonctionnement, le panorama des Scic existantes, leur potentiel de développement ainsi que les modalités de coopération entre collectivités locales et Scic.

Pour vous inscrire, cliquez sur l’image ci-dessous :

MOOC la SCIC une coopérative au service des territoires

MOOC Education à l’environnement et au développement durable sur FUN MOOC

Le 18 septembre 2017 , FUN (France Université Numérique) propose une formation en ligne gratuite et ouverte à tous (même si en premier lieu, elle s’adresse aux enseignants et éducateurs quel que soit le niveau scolaire d’enseignement) sur l’éducation face à l’avenir de notre monde.

Ce cours a pour ambition de proposer une véritable boîte à outils, pour faire avancer nos réflexions et nos projets pédagogiques dans le champ de l’environnement et du développement durable.

Alors inscrivez-vous, en cliquant sur l’image ci-dessous.

MOOC Education à l'environnement et au développement durable

 

 

Etre accompagné(e) pour faire sa part de colibri

Ce n’est pas facile quand on travaille, ou pas, quand on a de nombreuses occupations ou que l’on est isolé, de se lancer dans une activité qui nous apporte la satisfaction de faire notre part dans le changement de ce monde, ou de réaliser un de nos rêves, aussi petit soit-il.

J’ai la chance de suivre, depuis quelques années maintenant, des formations en ligne, basées sur l’écriture (mais pas seulement), qui relèvent du développement personnel, avec Stéphanie Leschiera. Ces formations m’ont vraiment permis de trouver les ressources en moi pour oser réaliser des choses, telles que ce blog ou l’atelier Re-création à l’Association Solidarité du Bois-de-Nèfles.

D’ailleurs, cet atelier est né de la dernière formation proposée par Stéphanie qui s’appelait « Vivre son rêve », et qui dans la nouvelle mouture, s’appelle « Un tremplin vers mon rêve ». Je trouve le titre très judicieux, car cette formation nous met vraiment en action et alors, tout tourné vers notre rêve, on a alors l’impression que les choses s’accélèrent dans le bon sens. Une nouvelle formation se déroule en ligne ce week-end. Si vous avez envie d’avancer dans vos envies et vos projets quels qu’ils soient, consultez les informations relatives à cette formation en cliquant sur l’image ci-dessous et inscrivez-vous !

atelier un tremplin vers mon rêve

Apprendre à lire les signes de la nature

En mars dernier, nous avons eu la chance de passer quelques jours à la montagne à la neige.

Nous avons fait une balade en raquettes avec Laurence de Natur’elle Rando.

IMG_9018

Nous avons appris à « voir » la présence d’écureuils et de lièvres par leurs traces laissés dans la nature : des pommes de pin rongés par les premiers, des traces de pas laissés par les derniers.

Dans nos jardins aussi, nous avons des animaux que l’on ne voit pas forcément. Nous entendons les chants des oiseaux le matin au réveil, par exemple. Nous entendons aussi le bourdonnement des abeilles dans les arbres en fleurs.

C’est une chance que nous avons encore. Nous devons en avoir conscience et agir pour préserver ces vies invisibles mais, ô combien, indispensables à notre propre survie.

Des légumes toute l’année, oui mais?

A la Réunion, on trouve les mêmes légumes toute l’année.

Pourtant il y a des mois dans l’année, où on observe un pic de production. C’est là qu’il y en a le plus : peut être préfèrent-ils ces mois-là ?

En tout cas, notre porte-monnaie peut préférer de les acheter à ces  moments-là, car moins chers parce que plus nombreux.

En tout cas, c’est une information que je découvre grâce à un document qu’une amie m’a transmise, qui a été élaboré à partir d’informations fournies par la Chambre d’Agriculture de la Réunion.

Je partage donc avec vous ma roue des légumes de la Réunion, que j’ai affiché sur notre réfrigérateur.

saison-des-legumes-974

Et je vous dis à bientôt pour la roue des fruits.

Le bullet journal pour initier les changements en cuisine

Tout le monde parle du bullet journal ou bujo. Un article de Stéphanie Leschiera de Créeretc. paru en octobre m’a convaincu de l’essayer comme outil d’organisation.

En effet, ces dernières années, je me suis fabriqué des agendas et différents cahiers de travail. Ce qui me plaisait dans le bullet journal, c’était de pouvoir tout renseigner dans un même support, sans laisser d’espace vide au cas où – pour finalement ne rien inscrire.

Et de tout retrouver rapidement grâce à la table des matières que l’on construit au fur et à mesure.

bullet-journal-creer-etc

Ce mois-ci, Stéphanie nous offre un article reprenant l’histoire du bullet journal mais surtout les clés de réussite de sa mise en oeuvre.

Je me suis mise au bullet journal depuis octobre de l’année dernière. Je me suis concentrée sur sa fonction organisation.

Depuis, je l’utilise aussi pour me fixer des objectifs et les mesurer.

img_8610

Pour mon bullet journal, j’utilise un petit cahier de 140 pages, avec une couverture en plastique pour le protéger.

J’ai habillé la page de garde d’une réalisation  de mixed media que j’ai faite il y a quelque temps.

Et pour les stylos, j’utilise des stylos de couleur qui s’effacent et un stylo Pilot .

Avancer dans le domaine du mieux vivre avec la nature n’est pas quelque chose d’inné pour moi. Me fixer des objectifs et y penser tous les jours, ou presque, me permet d’amorcer vraiment un changement.

Un exemple simple : cuisiner. Eh oui, cuisiner des légumes de saison, cuisiner pour manger plus équilibré, cuisiner pour essayer de manger des repas vegan plus fréquemment, cuisiner pour savoir quoi acheter et ne pas acheter des choses qu’on finira pas jeter …

Eh oui, je suis loin du compte. Vu la hauteur des objectifs, je ne me suis pas mise la pression. J’ai commencé par mesurer ce que je fais réellement.

Donc je me suis mis deux trackers : la cuisine et le repas vegan.

Je me suis aussi fait une liste dans mon  bullet journal pour écrire tous les menus du mois de janvier. Je me suis rendue compte que nous mangions vraiment des repas très différents …mais les enfants étaient en vacances donc je rentrais plus tôt à la maison et mon mari, qui est le cuisinier de la maison, était aussi moins sous pression.

A partir de cette liste, j’espère pouvoir prévoir plus facilement des menus quand j’aurais la tête dans le guidon à partir de …lundi , jour de la rentrée des classes chez nous !

Depuis deux semaines, je commence à agrémenter mon bullet journal de petits dessins ou d’autocollants (les autocollants que j’utilise pour mes trackers ont été récupérés de calendriers familiaux qu’on vous vend chaque année et que je n’ai jamais réussi à utiliser…)

En effet, il n’y a que des marges de progrès LOL.

Bien évidemment, dans mon cas, un bullet journal ne suffirait pas pour me transformer en cuisinière. Au delà de la liste des menus, je récupère les informations sur la page facebook de l’IREN pour connaître les fruits et légumes de saison.

 

J’ai aussi trouvé un livre de recettes de la Réunion qui présente des recettes simples de tous les jours, pour les vrais débutants comme moi. Eh ben, mon mari et moi avons déjà réalisé les croquettes de poulet, l’omelettes aux crevettes et le chou saucisses depuis un mois que j’ai acheté le livre. J’ai des livres de recettes dont je n’ai essayé aucun recette !!!


Et vous, comment vous organisez-vous pour cuisiner sain et bon toute l’année pour toute la famille?